2009-06-26

Tombeau de Léopold


Je suis intrigué par cette image, trouvée sur internet, d'un tombeau, qui serait celui de Léopold Ier, duc de Lorraine et de Bar. Où se trouve-t-il ? Existe-t-il encore ? A-t-il été détruit ? Si vous en savez plus, laissez-moi un commentaire !

2009-06-22

Le rôle social de l'officier

Lu la réédition du Rôle social de l'officier, publié en 1891 dans la Revue des deux mondes par Hubert Lyautey, futur maréchal (avec une introduction d'Alain Larcan, de l'Académie de Stanislas).

Maintenant que la "nouvelle armée" de conscription qu'il décrivait est devenue "l'ancienne armée" du fait de la professionnalisation, qu'en reste-t-il ?

Probablement une lecture toujours stimulante pour les officiers des armées françaises, mais aussi pour les managers, et surtout pour les seuls "cadres" qui voient encore passer toute la jeunesse du pays : les enseignants du primaire et du secondaire. Et pour les démagogues, que Lyautey appelle les "orateurs de cabaret" !



2009-06-19

#lorraine

Aux twitteurs lorrains : n'hésitez pas à utiliser, dans vos 140 caractères, la balise #lorraine qui permet de retrouver facilement tous les twits sur des thèmes relatifs à la région.

http://twitter.com/baronnet

2009-06-10

2009-06-05

Sécurité aérienne

Question de béotien, sur la possibilité de transmission de données compressées voix et GPS :

Quelle est la teneur exacte des messages automatiques de panne recueillis lors d'avaries aériennes ? Compte tenu du problème posé par la récupération des enregistreurs de données (CVR et FDR), ne pourrait-on pas envisager une transmission automatique systématique de ces données (au moins des données voix, compressibles), lors du déclenchement d'une alerte automatique ?

Les quatre dernières minutes du vol AF 447 ont donné lieu à l'envoi d'une série de messages automatiques d'alerte, relatifs à différentes avaries. S'ils avaient été accompagnés des enregistrements des voix du cockpit, ne serait-ce que sur les 60 dernières secondes, les enquêteurs disposeraient au moins de ces éléments. Compte tenu des technologies actuelles de compression, 60 secondes de voix ne devraient pas peser lourd.

Si ces données sont trop lourdes à transmettre, qu'en est-il du positionnement ? J'ignore en effet, par ailleurs, si les alertes automatiques s'accompagnent automatiquement d'un point GPS + cap + vitesse (données minimales et essentielles, qui représentent, si je compte bien, au maximum une suite de 20 chiffres) ; soit c'est le cas, et alors la difficulté de localisation de l'épave est difficilement explicable ; soit ce n'est pas le cas, et alors l'envoi automatique systématique de ces données complémentaires de positionnement faciliterait grandement, là aussi, les opérations de recherche.

Mise à jour 2009-06-18 : Je me réjouis que la piste de la transmission en vol des données des boîtes noires ait été évoquée par Thomas Enders, président d'Airbus, sur BFM Radio ce jour ; il n'est que temps...

2009-06-03