2008-04-28

Sauvegardons la Brasserie de Champigneulles

Je découvre avec stupéfaction la raison du délabrement rapide du bâtiment historique (1913) de la direction de la brasserie lorraine de Champigneulles, oeuvre Art Nouveau du sculpteur nancéien Alfred Finot et de l'architecte Lucien Bentz, que l'on voit du train un peu avant l'arrivée à Nancy :

La destruction de ce bâtiment d'une particulière valeur historique et artistique était prévue par la société Kronenbourg, et a été interrompue de justesse ! Le bâtiment, abîmé, est en péril. Est-il classé monument historique ? S'il ne l'est pas, il faudrait assurément qu'il le soit sans attendre, sous peine de rejoindre la longue liste des victimes de l'histoire du vandalisme.

Mise à jour du 28 juillet 2008 : un "dossier d'expertise patrimoniale" est en cours d'instruction.
Mise à jour du 8 février 2009 : La commune, par la voix de son maire UMP Claude Hartmann, "ne souhaite pas devenir propriétaire des grands bureaux, et ne peut assumer la charge financière de l'entretien de ce site, qui ne peut aujourd'hui être utilisé en aucune façon pour organiser ou construire une activité quelconque, fût-elle culturelle ou historique". On ne peut que déplorer l'absence de compréhension de la valeur économique du patrimoine culturel : pour les mêmes raisons, la ville de Toul a refusé d'investir 300 000 euros pour monter un dossier pour rejoindre les villes classées au patrimoine mondial au titre de leurs fortifications par Vauban. Le retour sur investissement et la valorisation de l'image de ces communes serait pourtant largement assuré si ces investissements étaient consentis. Les investissements d'aujourd'hui sont les emplois de demain.

Liens :
1. Blog : Sauvegardons la Brasserie de Champigneulles
2. Pétition : Sauvons les grands bureaux des Brasseries de Champigneulles
3. Billet sur les 7 plaies du patrimoine lorrain
4. Autres billets : Bières lorraines - Brasserie à l'encan

Crédit photo : cf. Wikimedia Commons

5 commentaires:

François a dit…

J'ai fait un petit article à ce sujet...

François a dit…

d'ailleurs c'est agréable de voir que ma photo de Gambrinus se ballade de blogs en blogs.
Merci aussi pour votre article sur les 7 plaies du patrimoine Lorrain, malheureusement, il me semble que la liste s'allongera irrémédiablement...

Marc a dit…

En général je mets un lien vers la source de la photo, qui manquait dans cet article, et je m'empresse de l'ajouter.

André a dit…

Hier, en prenant le train de Metz à Nancy, je suis passé à proximité du bâtiment de la brasserie : à la place du fronton orné du bas-relief de Gambrinus, il n'y a plus désormais qu'un trou béant. Honteux : en 2009, on commet encore le même vandalisme qu'en 1970.

François a dit…

Ici
http://www.lorrainedecoeur.com/?p=1350
& là
http://www.lorrainedecoeur.com/?p=5105
pour mémoire de ce magnifique bâtiment désormais anéanti...