2007-02-28

Paradoxe

Quel paradoxe ! C'est le marché immobilier qui est historiquement surévalué, et cependant, ce sont les marchés financiers qui essuient un coup de tabac depuis hier.

2007-02-24

Polo Ralph Chisholm ;-)


Je ne monte pas à cheval, seulement à MZ. Je ne joue pas au polo. Mais je trouve belle l'ambition de faire de la France (600 joueurs) la deuxième nation du polo au monde derrière l'Argentine (10 000 joueurs) et devant l'Angleterre (2000 joueurs) et les Etats-Unis (2000 joueurs) en 5 ans. Et ça commence les 17 et 18 mars 2007 au domaine de Chantilly.

2007-02-19

@rbre

Si quelqu'un a réussi à faire marcher le logiciel de généalogie @rbre sur un PC sous Windows XP, peut-il prendre contact pour m'aider ? Je n'y arrive pas.

Concerts de Piers Faccini

Piers Faccini donnera des concerts en France en mars 2007 (notamment le 28 mars 2007 à Paris).
  • 22 mars : Toulouse / Les Vents du Sud
  • 23 mars : Nantes / l'Olympic
  • 24 mars : Trebry / L'Appel d'Air
  • 28 mars : Paris / La Cigale
  • 29 mars : Strasbourg / La Laiterie

2007-02-18

Itchkeri Kenti

Itchkeri Kenti (les braves d'Itchkérie) est un plaidoyer pour l'indépendance tchétchène de la fédération de Russie. Ce film documentaire de Florent Marcie retrace en images un épisode de la tragédie des Tchétchènes, peuple déporté par Staline en 1944 et rapatrié, du défi indépendantiste à Grozny en 1996 à sa répression sanglante par la puissance militaire russe, que rien ne peut excuser, quoi que l'on pense de la cause de la république islamique d'Itchkérie. Le cinéaste a pris des risques insensés pour filmer ces images grises et tristes de condamnés en sursis, menant un peuple qui semble d'abord enthousiaste puis las de cette première de guerre de Tchétchénie, qui sera encore suivie d'une seconde, comme s'il restait encore quelque chose à détruire dans ce pays brisé, comme s'il y avait quelque intérêt à régner sur des ruines, comme si les armes pouvaient constituer une solution. On est sur les marches de l'Europe, et si loin pourtant.

De la construction européenne

"(...) les nations civilisées ont acquis un caractère plus homogène ; on est moins Italien, moins Français, moins Allemand ; on est plus Européen."

Abbé Henri Grégoire (Vého 1750 - Paris 1831), ancien curé d'Emberménil, député, sénateur, Mémoires, 1808.

2007-02-16

Acheter des livres sur internet : + de choix et - cher

Livres anciens et d'occasion :
eBay : livres d'occasion, livres rares, au prix du marché (enchères)
Priceminister : livres d'occasion, à prix fixes
livre-rare-book : livres rares

Livres neufs :
Fnac : livres en français
: livres en français et en anglais

2007-02-12

PS, UMP & dette publique

Préoccupé par l'endettement public français, j'ai décidé de comparer les projets pour 2007 des deux candidats et partis donnés favoris par les sondages, sur ce sujet. Voici le fruit de mes recherches :

Ségolène Royal : Pacte présidentiel : « Enjeu : une dette publique maîtrisée. Proposition : Réformer l’Etat : un euro dépensé doit être un euro utile. »
PS : Projet socialiste pour la France : « La France souffre à la fois d’une politique salariale trop restrictive, d’un investissement insuffisant, conjugués à une forte dégradation de notre compétitivité et à un niveau d’endettement public préoccupant. Nous voulons réhabiliter la volonté politique pour rétablir la confiance, retrouver la croissance et réduire nos déficits. »

Nicolas Sarkozy & UMP : Projet de l’UMP pour 2007 : « 10 engagements pour réussir : 3e engagement : Un État respecté, efficace, économe de l’argent des Français. Des finances publiques responsables. Notre contrat de législature se fixe l’objectif de ramener en cinq ans le poids de la dette publique sous la barre des 60 % du PIB. Le paiement des intérêts de la dette est devenu insupportable. Il nous prive d’un argent qui serait plus utile au service des Français : nous dépensons deux fois plus en intérêts de la dette que dans la recherche et l’enseignement supérieur, six fois plus que dans le logement et la politique de la ville…
Pour y parvenir, nous devrons limiter la progression des dépenses publiques (État, collectivités territoriales, régimes sociaux) à 1,8 % (en volume) sur l’ensemble de la législature, et même à 1,5 % si nous voulons, par ailleurs, pouvoir, sans creuser le déficit, réduire d’au moins 1 point l’écart entre notre taux de prélèvements obligatoires et la moyenne des autres pays de l’Union européenne (qui est aujourd’hui de 4 points). C’est ambitieux, mais possible. De 2004 à 2006, le taux d’augmentation des dépenses publiques en volume a été de 1,93 % en moyenne.
Cela signifie que toutes nos mesures nouvelles seront financées par redéploiement de dépenses existantes grâce à une révision générale des politiques publiques, qui permettra d’évaluer et de distinguer entre celles qui doivent être confortées, celles qu’il faut recentrer ou redéployer et celles qui échouent et qu’il faut changer. Les exemples canadiens ou suédois, mais aussi les expériences menées par certaines grandes entreprises, montrent que cette révision permet de dégager les sommes nécessaires au financement de notre projet.
Nous avons un objectif de dépenses. Le chiffrage de notre projet tient tout entier dans ce cadrage responsable des dépenses.

Si nous tenons nos objectifs, nous aurons ramené le déficit public à moins de 1,5 % du PIB au terme de la législature. C’est le montant considéré comme optimal dans les pays développés comme le nôtre, celui qui concilie investissement dans l’avenir et non-endettement aux dépens des générations futures. Il nous sera alors possible d’inscrire dans la Constitution ou dans la loi organique relative aux lois de finances la « règle d’or » selon laquelle le déficit des finances publiques n’est autorisé que pour financer des dépenses d’investissement.
Nos propositions : Revaloriser le travail et faire de l’augmentation du pouvoir d’achat la tendance durable de notre économie : 34. Ramener la dette publique à 60 % du PIB d’ici 2012. 35. Inscrire dans la Constitution une règle d’or en matière budgétaire, consistant à n’autoriser le déficit budgétaire que pour financer des dépenses d’investissement. 36. Dans un souci de maîtrise des finances publiques et d’efficacité de l’action publique, engager une révision générale des politiques publiques, permettant de faire le point sur l’efficacité réelle de chaque politique publique et de décider en conséquence de la renforcer, de la maintenir, de la redéployer ou de la supprimer. »

(Pour envoyer ce lien, cliquer sur l'icône ci-dessous)

2007-02-11

إعلان حقوق الإنسان والمواطن

Ca y est, c'est fait : une traduction de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 en arabe est enfin disponible.

présentation - texte : DDHC en anglais : Declaration of the rights of man and of the citizen
présentation - texte : DDHC en arabe : إعلان حقوق الإنسان والمواطن
présentation - texte : DDHC en espagnol : Declaración de los derechos del hombre y del iudadano
présentation - texte : DDHC en français : Déclaration des droits de l'homme et du citoyen
présentation - texte : DDHC en polonais : Deklaracja praw człowieka i obywatela
présentation - texte : DDHC en portugais : Declaração dos direitos do homem e do cidadão
présentation - texte : DDHC en russe : Декларация прав человека и гражданина
présentation - texte : DDHC en suédois : Deklarationen om människans och medborgarens rättigheter
présentation - texte : DDHC en turc : İnsan ve yurttaş hakları bildirisi

2007-02-10

2007-02-07

Généalogie

Comment traduit-on le mot généalogie en arabe ? Et en chinois ? Si vous avez la réponse, écrivez un commentaire...

Mise à jour, 2007-02-10 : j'ai eu une réponse pour l'arabe : علم الأنساب
Mise à jour, 2007-07-19 : j'ai eu une réponse pour le chinois : 系譜學

Energies renouvelables

Avec 6,4 % à la fin de 2005, l'Europe est en retard sur son objectif pour 2010, fixé à 12 % d'énergies renouvelables par rapport au total de l'énergie qu'elle consomme.

La France est aussi en retard (par exemple, 13 % d'électricité d'origine renouvelable en 2005, pour un objectif de 21 % en 2010).

Et en Lorraine ? Je n'ai pas trouvé les chiffres sur le site du conseil régional...

Lisez l'article sur Effets de terre.
Livres vert (1996) et blanc (1997) de l'Union européenne.

2007-02-05

Entreprises lorraines cotées

Voici la liste des 8 entreprises lorraines cotées en Bourse en 2007. Pour chacune, le département, le code (avec un lien vers le forum sur Boursorama), le nom (avec un lien vers le site internet de la société), la capitalisation boursière, la variation sur un an, le PER, et enfin le segment du marché.

57 FDR : Foncière des régions : 4385 M€, + 62 % sur un an, PER 2006 22, Eurolist A & SRD
88 EXAC : Exacompta Clairefontaine : 180 M€, - 4,3 % sur un an, Eurolist B
54 PHA : Pharmagest Interactive : 138 M€, + 4,83 % sur un an, PER 2006 20, Eurolist C
54 BCRA : Baccarat : 130 M€, + 49 % sur un an, Eurolist C
54 MLEST : L'Est républicain : 29 M€, + 142 % sur un an, marché libre
88 GANT : Gantois : 12 M€, - 38 % sur un an, Eurolist C
88 MLHYD : Hydraulique PB : 10 M€, = sur un an, marché libre
54 OLI : Olitec : 5 M€, + 3 % sur un an, Eurolist C.

Voir aussi : Made in Lorraine

2007-02-02

Nancy : 4 concerts de l'ALMC

L'Association lorraine de musique de chambre organise un week-end musical avec 4 concerts.
- Il débute samedi 3 février 2007 à 18 h, par un récital du pianiste Eric Le Sage.
- Programme Schumann et Fauré avec Paul Meyer, Anthony Leroy et Eric Le Sage, samedi 3 à 20 h 30.
- Marie-Claire Le Guay et Eric Le Sage dimanche 4 à 18 h. Brahms et Schumann au programme.
- Enfin, Eric Le Sage et le Quatuor Ebène dimanche à 20 h 30.
Salle Poirel à Nancy. Renseignements : 03 83 32 31 25.

Libéralisme durable

J'ai du mal à comprendre l'obsession de certains ultralibéraux (terme choisi sciemment) et néoconservateurs à vouloir démontrer que le réchauffement climatique actuel n'est pas une conséquence de l'activité humaine (les courbes de la teneur de l'atmosphère en CO2 sont assez éloquentes).

Car au fond peu en importent la cause ou les causes, naturelle ou humaine. Les conséquences en sont identiques. Et quelles qu'en soient les causes, les remèdes ne pourront venir que de l'action humaine. Même si les causes en sont naturelles, si les conséquences en sont catastrophiques, il faut que l'humanité compense, réagisse, d'une manière ou d'une autre !

Cette attitude de déni de certains libéraux vise peut-être à défendre l'activité économique, à une époque de relative défiance envers le libéralisme ? À prendre le contrepied de l'idéologie absurde de la décroissance ? Si une vie plus simple pourrait certes contribuer à diminuer la pression humaine sur l'environnement, il est certain que la protection de l'environnement requiert de la croissance et contribuera à la croissance. Le PIB n'est pas seulement quantitatif, productiviste, consumériste, mais aussi qualitatif.

2007-02-01

Hayastan forever

Connaissance des Arts consacre son numéro de février 2007 aux « trésors d’Arménie », pays d’une rare beauté. On ne peut effacer l’histoire. La tragédie de 1915 ne doit pas faire oublier que l’Arménie, première nation convertie au christianisme juste avant l’Ethiopie, est toujours là, État souverain du Caucase. « Arménie mon amie », elle l’est certes en cette année de l’Arménie en France, mais elle l’est aussi plus durablement, tant les Arméniens sont devenus partie intégrante de notre histoire et de la société française. J’aimerais visiter ce pays, au sujet duquel il me reste tant à connaître…

Liens :
- Հայաստան (Հայերեն)
- Fonds arménien de la bibliothèque diocésaine de Nancy