2007-11-01

XIVe République des blogs

Ma première République des blogs hier à Paris. Etonnant et convivial. Chacun est un peu dans son trip, mais ça fait plaisir de voir ces personnes parler avec passion de ce qu'ils écrivent, créent, réalisent : Blugture, Dîners livres échanges, Monsieur Pingouin, Paris est sa banlieue, Quoi de 9 Cécile ?, Tendances & com... et tous ceux avec qui je n'ai pas encore discuté (Embruns, Franck naturellement, Puteaux, Vincent) ou que je n'ai pas trouvés (Victoire au poing). Etais-je le seul blogueur lorrain ?

On a aussi parlé des Nouveaux cinéphiles, de Guillaume in Smileland, de Bleuzenn, d'Edouard, et des Influenceurs, de Paris blogue-t-il, de Plaxo, de Youvox, du salaire de la vedette de PRTV, d'encadrement juridique des webcampagnes... et de Versac (obligé !).

7 commentaires:

Cécile Qd9 a dit…

Très sympa et intéressant en effet. Je suis en train de rédiger un bla-bla sur le sujet pour mon blog.

Monsieur Pingouin a dit…

Ravi de t'avoir rencontré Marc de Marc's blog.
De même à Cécile de Quoi de 9, Cécile ?

Bridget a dit…

Et qu'avez vous dit sur Les nouve@ux Cinéphiles?! C'est bien que tu aies pu aller à cette rencontre; c'est effectivement assez particulier ce genre de "blind date". J'étais allée à un apéro-blog et c'était vraiment amusant et j'y avais rencontré des personnes intéressantes, comme le fondateur d'un grand site de généalogie. @+

Fredérick 2 Baro a dit…

Tellement blind date que j'ai du mal à te visualiser, Marc.. Mais ravi de t'avoir croisé. D'autant plus que ma passion t'a touché. j'en suis flatté. Merci encore.

jpc-parisbanlieue a dit…

Très bonne soirée effectivement à la République des blog(ue)s !
Marc, désolé si parfois je suis trop dans mon trip "grand-parisien", à coup de SDRIF, de STIF et autres Métrophériques ;-)

jpc-parisbanlieue a dit…

Très bonne soirée effectivement à la République des blog(ue)s !
Marc, désolé si parfois je suis trop dans mon trip "grand-parisien", à coup de SDRIF, de STIF et autres Métrophériques ;-)

Fredérick 2 Baro a dit…

Tellement blind date que j'ai du mal à te visualiser, Marc.. Mais ravi de t'avoir croisé. D'autant plus que ma passion t'a touché. j'en suis flatté. Merci encore.