2019-12-16

Les angles morts de la culture française

Ci-après, une liste d'omissions, de trous, de manques, de béances, dans la culture française ou de langue française, qui sera complétée au fur et à mesure qu'ils seront repérés : des œuvres étrangères, reconnues au niveau international, mais non traduites ou non jouées en France, pour des raisons inexplicables – ignorance, négligence, paresse, idéologie, impécuniosité ?

François Ier et ses successeurs avaient compris le rôle indispensable de la traduction en français, pour la participation française à la république des lettres et la promotion même de la langue française. En se coupant de la circulation des idées neuves, Paris se provincialise...
  • Mario Vargas Llosa, La llamada de la tribu, 2018 : autobiographie intellectuelle du prix Nobel de littérature, non traduit en français.
  • Philip Glass, Akhnaten : opéra créé en 1984, jamais joué à Paris.
  • Friedrich von Hayek, La route de la servitude : la traduction française de 1946 aux PUF est obsolète, tellement approximative qu'elle en est fausse, et devrait être totalement refaite ; en attendant, seule la version originale en anglais reflète la pensée de l'auteur.
Quelques exemples de l'attardement culturel causé par le provincialisme français :
  • Bilbo le Hobbit, de Tolkien, publié en anglais en 1937, a été publié en français seulement 32 ans plus tard, en 1969. Par un bel exploit de célérité, il a fallu "seulement" 18 ans pour traduire Le Seigneur des Anneaux (publié en 1954 en anglais, en 1972 en français).
  • Atlas Shrugged, d'Ayn Rand, publié en anglais en 1957, a attendu 2011 pour voir enfin sortir son édition française, soit 54 ans. Plus d'un demi-siècle ! Et encore, il s'agit de traduire à partir de l'anglais, pas d'une langue rare !

Aucun commentaire: