2019-12-16

Les angles morts de la culture française

Ci-après, une liste d'omissions, de trous, de manques, de béances, dans la culture française ou de langue française, qui sera complétée au fur et à mesure qu'ils seront repérés : des œuvres étrangères, reconnues au niveau international, mais non traduites ou non jouées en France, pour des raisons inexplicables – ignorance, négligence, paresse, idéologie, impécuniosité ?

François Ier et ses successeurs avaient compris le rôle indispensable de la traduction en français, pour la participation française à la république des lettres et la promotion même de la langue française. En se coupant de la circulation des idées neuves, Paris se provincialise...
  • Mario Vargas Llosa, La llamada de la tribu, 2018 : autobiographie intellectuelle du prix Nobel de littérature, non traduite en français.
  • Philip Glass, Akhnaten : opéra créé en 1984, jamais joué à Paris.
  • Friedrich von Hayek, La route de la servitude : la traduction française de 1946 aux PUF est obsolète, tellement approximative qu'elle en est fausse, et a besoin d'être totalement refaite ; en attendant, seule la version originale en anglais reflète la pensée de l'auteur.
  • Henrik Berggren & Lars Tragardh, Le Suédois est-il humain ? Communauté et indépendance dans la Suède moderne (Norstedts) : alors que la Suède est donnée comme "le" seul modèle pouvant rivaliser avec le "modèle français que le monde nous envie", les éditeurs français n'ont pas poussé la curiosité ou même l'intérêt jusqu'à traduire cet ouvrage "remarqué", publié en 2006.
Quelques exemples de l'attardement culturel causé par le provincialisme français :
  • Bilbo le Hobbit, de Tolkien, publié en anglais en 1937, a été publié en français seulement 32 ans plus tard, en 1969. Par un bel exploit de célérité, il a fallu "seulement" 18 ans pour traduire Le Seigneur des Anneaux (publié en 1954 en anglais, en 1972 en français).
  • Atlas Shrugged, d'Ayn Rand, publié en anglais en 1957, a attendu 2011 pour voir enfin sortir son édition française, soit 54 ans. Plus d'un demi-siècle ! Et encore, il s'agissait de traduire à partir de l'anglais, pas d'une langue rare !

2019-12-15

Philip Glass joue Mad Rush



Among the comments, one can read: "I discovered the music of Philip Glass about two hours ago. I thought he was some kind of Modernist joke. The joke is, indeed, on me. Repetitious? This is life music, earth music, cosmic music. Anyone who ever gets tired of this must have become tired of breathing as well. This is respiration, circulation, digestion, cogitation. This is day to night to day to night, sun and clouds, moon and stars, forever and ever around and around. This is reproduction, gestation, birth, growth, reproduction, life, death, gestation. This is acorns swelling to oaks and casting acorns that swell into oaks as the old oaks fuel dancing flames. This is sowing, growing, reaping and seeding, spring, summer, autumn, winter, ever the same, always anew. This is empires rising, ruling, and falling, rising, ruling and falling, rising, ruling, and falling, over and over and over... This is six thousand years of recorded human experience sped up into fifteen minutes of seemingly effortless artistry. This - this is stunning. I will never be the same again." ('Dr Sam Johnson').