2012-07-25

Un week-end prolongé en Lorraine



Vendredi : Paris-Nancy en TGV, c'est 1 h 30. En voiture, c'est plus long : prendre l'A4, puis la sortie 28 (Châlons-en-Champagne), se traîner un peu sur la N44 vers Vitry-le-François, et prendre la Nationale 4 jusqu'à Nancy. Poser ses affaires à l'hôtel. Aller sur la place Stanislas, être accueilli par le soleil du soir et les notes de musique de répétition d'un concert ou les éclats des conversations des terrasses. Retrouver des amis au pied de la statue de Stanislas. Flâner dans les galeries d'art de la Grande Rue. Dîner dans la rue gourmande. Profiter d'une douce soirée d'été dans l'ensemble monumental classé au patrimoine mondial de l'humanité. Dormir paisiblement, et faire de beaux rêves.

Samedi : Se réveiller tranquillement, prendre un café et un croissant... sur la place Stanislas, et observer comme elle a changé de couleur depuis la veille. Faire quelques courses place Saint-Epvre. Déjeuner en famille, en profitant du jardin. Filer au musée de l'Ecole de Nancy pour une visite express, pressé par les gardiens pressés de finir leur service. Jeter un coup d'oeil à Nancy-Thermal, où l'on aurait bien piqué une tête dans la piscine en plein air. Faire une petite pause en attendant d'aller au théâtre. Pour 22h45, filer sur la place Stan pour regarder le merveilleux spectacle son et lumière. Célébrer un anniversaire en goûtant aux pâtisseries de M. Hulot. Dormir bien, et faire de beaux rêves.

Dimanche : Prendre un jus d'orange pressé, un café et un croissant... sur la place Stanislas, puis découvrir le nouvel accrochage du musée des Beaux-Arts, son Caravage, ses trésors de Daum cachés au sous-sol, son anamorphose de Varini... Déjeuner d'une rapide salade vosgienne au Café Foy, avant de filer sur les routes du Saintois, profiter de la campagne, entre les mirabelliers qui ploient sous les fruits mûrissants :  les châteaux d'Haroué et de Thorey-Lyautey, dernière demeure du maréchal, la colline de Sion-Vaudémont, où des céramistes exposent dans l'ancien domaine des oblats, le monument à Barrès et la vue qui porte jusqu'à la ligne bleue des Vosges. Et dîner amical avec vue sur la basilique de Sion au lointain. Regagner Nancy, et s'écrouler de sommeil après une journée bien remplie.

Lundi : Profiter d'une dernière matinée à Nancy, puis filer à Metz, et tenter de se frayer un chemin dans un plan de circulation rendu labyrinthique par l'ubiquité des travaux, jusqu'au Centre Pompidou Metz tout neuf, et en visiter chacun des étages, en partageant son attention entre les œuvres, la structure et la vue. Trouver un lieu pour déjeuner tardivement, puis déambuler dans la cathédrale Saint-Étienne de Metz et ses 6500 m2 de vitraux... Derniers pas, dernière élévation en terre lorraine, avant de regagner Paris.

Renseignements : Office du tourisme de Nancy

2012-07-20

Scottish music by Duncan Chisholm

Vous avez aimé la musique écossaise de Capercaillie ? Vous devriez aimer ces deux albums de Duncan Chisholm, joueur de fiddle, deux premiers volets de sa trilogie Strathglass, ancienne vallée du Clan Chisholm :
  • Farrar (album de l'année 2008 aux MG Alba Scots Trad Music Awards)
  • Canaich


2012-07-17

Généalogie d'une devise


Joy's soul lies in the doing 
#Shakespeare‬
|
The soul's joy lies in doing
‪#Shelley‬
|
La joie de l'âme est dans l'action
‪#Lyautey

2012-07-01

Ethylotest obligatoire

À partir du 1er juillet 2012, tout conducteur d'un véhicule terrestre à moteur doit justifier de la possession d'un éthylotest, non usagé, disponible immédiatement.

Cette nouvelle obligation résulte de l'article R. 234-7 du code de la route, issu du décret n° 2012-284 du 28 février 2012 relatif à la possession obligatoire d'un éthylotest par le conducteur d'un véhicule terrestre à moteur, pris sur le rapport de Claude Guéant.

Cette obligation ne s'applique pas au conducteur d'un cyclomoteur (véhicule à 2 ou 3 roues, équipé d'un moteur d'une cylindrée ne dépassant pas 50 cm³).